Testudo kleinmanni (Lortet, 1883)

La tortue d’Egypte ou tortue de Kleinmann (Testudo kleinmanni) vit principalement en Libye, au nord du continent africain. Son aire de répartition historique dessine une bande de 100 km de large le long des côtes partant de Libye, traversant l’Egypte, jusqu’en Israël. Aujourd’hui considérée comme possiblement éteinte en Égypte, elle est toujours présente sur les côtes de la Libye et figure sur la liste rouge de l’UICN des espèces en danger critique d’extinction. En 1995 la CITES vote le passage de Testudo Kleinmanni de l’annexe II à l’annexe I. Depuis cette date, le commerce de cette espèce est donc interdit, excepté dans un but scientifique.

Sa petite taille et sa capacité à être logée avec succès en intérieur ont fait d’elle une espèce extrêmement populaire en herpétologie. Elle n’est plus exportée légalement, mais les élevages en captivité sont désormais courants dans divers pays.

La tortue d’Égypte avec une longueur de carapace moyenne de seulement 12 cm est la plus petite espèce de la famille des Testudinidae. En fait, c’est la plus petite espèce de tortue de l’hémisphère nord. De couleur beige clair à sable, elle est particulièrement discrète, presque invisible sur un sol sablonneux. Certains spécimens ont la bordure des écailles foncées alors que certains manquent totalement de pigment noir.

Le plastron de la tortue égyptienne est unique en ce sens qu’elle ne ressemble que très peu à celui d’une autre espèce du groupe des Testudo. Comme la tortue bordée, son plastron est marqué par des formes triangulaires « V » sombres appelées chevrons. Aucune autre Testudo ne présente ces marques. Contrairement à la tortue bordée, la tortue d’Égypte ne présente qu’un chevron de chaque côté abdominal. Ces taches triangulaires sont facilement visibles sur la couleur de fond claire du plastron. Même les nouveau-nés fraîchement éclos en portent les marques. Chez les spécimens âgés, les chevrons peuvent s’estomper ou disparaître au fil des ans.

Sa carapace est particulièrement arquée, le point le plus élevé se trouvant dans le tiers arrière. La peau, la tête et aussi les extrémités des animaux sont, comme leur carapace, de couleur beige clair à sable. Leurs yeux sont noirs et brillants.

La Testudo kleinmanni est conçue de manière appropriée pour prospérer dans des environnements arides où le soleil est impitoyable. Elle est capable de survivre dans ces paysages rudes grâce à sa coloration claire. Bien qu’elle passe une partie de sa vie quotidienne à chercher refuge dans la végétation et son système racinaire pour obtenir un peu d’humidité, elle peut se déplacer d’un endroit à l’autre.

La tortue d’Egypte est entièrement végétarienne. Elle s’alimente donc d’herbes, de feuilles et de fleurs. A l’état sauvage, comme elle vit le long des côtes, elle privilégie la salicorne et la lavande de mer aussi appelée lilas de mer.