Geochelone elegans

Origines et habitat naturel :

Elle a été identifiée par Schoepff en 1794. Cette tortue est originaire de la péninsule indienne mais on la trouve également au Pakistan et au Sri Lanka. Son nom de tortue étoilée lui vient du motif en étoiles qui apparaît sur la carapace. Cette espèce n’est pas territoriale. Elle aime vivre en communauté, qu’il s’agisse de plusieurs mâles ou plusieurs femelles ensemble.

Elle occupe des habitats assez variés qui vont des forêts tropicales aux plaines herbeuses, en passant par les savanes. On la trouve toutefois toujours à proximité des points d’eau où elle aime plonger. Elle est particulièrement active pendant la saison des moussons, tandis que pendant les périodes sèches elle n’est active que le matin et le soir (pendant la journée elle reste toujours enterrée à cause de la grande chaleur).

La tortue étoilée a besoin d’un terrarium sous nos latitudes, car elle vit habituellement sous un climat sec. Si elle est mise dehors, il faut que ce soit par une chaude journée d’été, mais pas au-delà de 35 °C, et il est évidemment interdit de la mettre dehors s’il pleut, s’il fait froid, si le sol est humide ou s’il fait nuit. Il vaut mieux attendre qu’elle soit âgée d’un an au moins avant de la sortir à l’extérieur.

Description :

La dossière, ovoïde et en forme de coupole, peut atteindre 35 cm de long, mais ses dimensions moyennes sont de 25 cm. Les écailles centrales et latérales, relevées au niveau de l’aréole, donnent à la carapace un aspect bosselé : cette conformation tout à fait normal, ne doit pas être confondue avec a déformation pyramidale des écailles provoquée par une altération de la croissance. A la naissance, la carapace des petits est lisse et la croissance « pyramidale » des écailles commence à l’âge d’un an.
La carapace très belle et singulière, se distingue par une dossière noire ou marron foncé avec un dessin jaune ou marron clair formé par les aréoles et par des bandes radiales (de 6 à 12) qui irradient à partie des aréoles et donnent aux écailles un aspect étoilé caractéristique. On peut observer le même type de dessin sur le plastron.

Dimorphisme sexuel :

La femelle atteint une plus grande taille et elle est plus large. La queue du mâle est plus longue et plus grosse, son plastron est concave tandis que celui de la femelle est plat.

Mode de vie en captivité :

L’idéal est de faire vivre cette tortue en pleine air (sous des climats doux et pendant les périodes chaudes) de sorte que ce reptile délicat ait la possibilité de paître et de bénéficier des rayons du soleil. Il est indispensable qu’il y ai des endroits ombragés et que l’animal puisse accéder librement à un récipient bas rempli d’eau où il pourra se plonger.
La geochelone elegans ne supporte pas le froid et l’humidité, toutefois pendant les saisons chaudes on peut la laisser sous la pluie. En revanche il faut lui fournir un abri chauffé pendant la nuit, sauf pendant les périodes les plus chaudes.

Pendant les saisons froides, il faut la placer au chaud à l’intérieur. L’élevage en terrarium est peu indiqué et il est préférable de construire un large enclos dans une pièce chauffée à 24 °C au minimum. Il est indispensable d’utiliser une lampe à spectre complet (UVA), si possible en émettant également des UVB, il est également nécessaire de mettre en place un spot chauffant pour créer un point chaud d’environ 38 °C.

Sur le plan de la santé, la tortue étoilée peut être sujette à des troubles respiratoires, surtout lorsqu’elle n’a pas assez de chaleur. Les signes de détresse respiratoire sont la difficulté à respirer, un écoulement nasal, une bouche béante, des yeux bouffis, une léthargie et une perte d’appétit. Si votre tortue est dans ce cas, elle doit être emmenée chez le vétérinaire au plus vite, car cela peut causer une pneumonie et sa mort. Si elle est sensible aux maladies, vous pouvez ajouter dans son terrarium un coussin chauffant, qui va stimuler son système immunitaire et lui permettre de lutter contre les infections. Si malgré cet apport supplémentaire de chaleur votre tortue ne va pas mieux, elle a sans doute besoin d’un traitement antibiotique.

Alimentation :

Geochelone elegans est strictement herbivore et a besoin d’un régime riche en fibres et en calcium et pauvre en protéines. Pour donner à l’animal une alimentation idéale il convient de le laisser brouter l’herbe des prés mais les feuilles et les fruits du figuier de Barbarie sont également indiqués. En revanche éviter les tomates et la salades. Il est conseillé de proposer des herbes des champs, des feuilles de figuiers de barbarie aux animaux vivants à l’intérieur. Il est essentiel de fournir tous les jours un complément en calcium, surtout pour les sujets en phase de croissance, et de leur administrer un complément de vitamines D3, ou bien d’utiliser une lampe à ultraviolet de forte intensité.

Reproduction :

La maturité sexuelle semble précoce, certaines s’accouplent dès 5 ou 6 ans.

Dans la nature, la période de reproduction coïncide avec la saison des moussons (la mi-juin à la mi-octobre). Du mois d’avril au mois de novembre, il y a 2 à 4 couvées de 3 à 6 œufs en moyenne qui ont besoin de 140 jours pour éclore. Elle creuse dans le sol pour y pondre, puis recouvre le tout.

Le sexe des nouveau-nés dépend de la température d’incubation. A 28 – 30 °C ce sont essentiellement des mâles qui naissent, alors qu’à 31 – 33 °C ce sont plutôt des femelles.

Le temps d’incubation est d’environ 100 jours à 28 °C et de 75 jours à 30 °C, même si l’on peut constater des périodes d’incubation extrêmement variables (de 47 à 223 jours). A la naissance les petites mesurent 3.5 cm de long et pèsent en moyenne de 15 à 16 gramme.

Législation :

Est incluse dans l’Annexe II CITES et dans l’Annexe B du Règ. CE 338/97

 

Je n’élève plus cette espèce!

4 commentaires sur “Geochelone elegans

  1. Je suis étonnée que vous indiquez une t°à 38° point chaud, tout le monde dit entre 32 à 33° en terrarium. pouvez vous me dire si les feuilles de barbaries ainsi que le fruit peut être donné avec les épines et au niveau législation doivent elles êtres déclarées sachant que j’ai eu par le vendeur un bon de cession nées en captivité. Pouvez vous me dire quelles dimensions doit faire le terrarium pour deux sujets merci beaucoup pour vos conseils

    1. Bonjour,

      Personne ne doit vraiment faire juste car il est extrêmement difficile de reproduire les mêmes conditions qu’en milieu naturel. Pour ma part c’est comme cela que je maintiens les miennes et tout se passe bien.
      En ce qui concerne de la nourriture avec Opuntia ficus-indica, je donne le fruit de temps à autre mais pas souvent. Pour les raquettes de l’optia (feuilles) j’enlève soigneusement les épines avant de les donner.
      Je ne connais pas la législation Française car j’habite en Suisse. Je ne pourrais donc pas vous répondre à cette question.
      Enfin en ce qui concerne les dimensions du parc (pour un couple), il doit faire : Longueur = 8 x la longueur du plastron et pour la largeur 4 x la longueur du plastron.

      1. Bonsoir,
        Je viens de voir votre article concernant des tortues étoilée d’Inde (geochelone élégans) et je cherche des spécimens depuis quelques temps… Merci de votre attention, je suis passionné et serieu. Ps: je me situe sur le canton de Genève

        1. Bonjour,
          C’est une espèce peu répendue en Suisse et difficle à trouver. Si vous désirez en acquérir, il vous faudra regarder sur le net et principalement en Allemagne. Je vous invite à regarder la page de Reptilia24 sur FB. C’est un éleveur sérieux.
          Salutations.

Les commentaires sont fermés.