Eurotestudo boettgerie

Très similaire avec E. hermanni, elle doit être clairement identifiée pour éviter des hybridations cependant nombreuses dans les jardins des particuliers. Elle possède une griffe au bout de la queue, une supracaudale divisée ou simple, des vertébrales étroites, des couleurs biens contrastées. Les taches de son plastron sont le plus souvent discontinues et moins larges que pour E. hermanni. Toutefois, elle diffère de l’espèce E. hermanni par une coloration plus jaune pale à verdâtre, des sutures différentes sur le plastron : fémorales égales ou plus petites que les pectorales, avec parfois des taches noires sur les gulaires du plastron…Sa taille est également plus importante et peut atteindre 34 cm (sauf pour les populations naines du Péloponnèse qui ne dépassent pas les 14 cm).

L’aire de répartition s’étend à l’Est de celle des hermanni. Partant de la Vénétie et de l’Istrie, la limite nord de cette aire traverse la péninsule des Balkans pour atteindre la Dobroudja. La limite méridionale suit la côte méditerranéenne, incluant plusieurs îles Adriatique et Ioniennes, La Péloponnèse et la Turquie d’Europe mais évitant presque toutes les îles de la mer Egée.

Les tortues hibernent généralement de mi-novembre à mi-mars et ce quel que soit l’âge de ces animaux. Pour des bébés de l’année, il est possible de pratiquer une hibernation de 4 mois comme les adultes mais si vous appréhendez cette période il est possible de la réduire pendant la première année. Mais passer cette année votre ou vos tortues doivent impérativement hiberner 4 mois c’est une condition primordiale à leur santé.

Commentaires fermés.