Malacochersus tornieri (tortue crêpe)

Malacochersus tornieri

Français : Tortue crêpe
Anglais: Pankake Tortoise
Allemand: Spaltenschildkrote

Classification

Ordre = TESTUDINES
Sous-ordre = CRYPTODIRA
Superfamille = TESTUDINOIDEA
Famille = TESTUDINIDAE
Sous-famille = TESTUDININAE
Espèce = MALACOCHERSUS TORNIERI

Législation

Il est inclus à l’Annexe II de la CITES.

Répartition

Malacochersus tornieri occupe le centre de la Tanzanie et les hautes terres du Kenya, en particulier dans les parcs de Tsavo, Amboseli et Masai Mara.

Habitat

Malacochersus tornieri se trouve dans les hautes terres rocheuses et riche en crevasses dans lesquelles elle peut se cacher, même à des altitudes supérieures à 1000 mètres.

Comportement

On retrouve souvent la tortue Malacochersus tornieri en petits groupes, où un mâle dominant prévaut sur les mâles et les femelles. Généralement, il n’y a pas de problèmes de coexistence entre individus, seul le mâle dominant montre parfois de l’agressivité pour souligner sa domination sur les autres individus. Les affrontements ne sont généralement pas sanglants, car d’autres spécimens reconnaissent immédiatement le rôle du mâle dominant.

De plus, c’est une tortue très rapide et agile, capable de grimper sur des surfaces presque verticales. Lorsqu’elle a peur plutôt que de s’enfermer dans sa coquille, elle s’échappe très rapidement vers les fissures dans les roches, où avec l’inflation de ses poumons elle augmente son volume corporel (sa coquille est souple), ce qui rend presque impossible de l’extraire.

Morphologie

La taille de ces tortues varie de 17 cm pour les femelles et de 14 à 15 cm pour les mâles. Elles font moins de 5 cm d’épaisseur.

La carapace est brun foncé ou noire avec avec des marques jaunes rayonnantes centrale sur chaque écaille. La carapace, contrairement aux autres tortues, est très aplatie. Aussi, au lieu d’être rigide elle est flexible.

Dimorfisme sexuel

La carapace des mâles est plus large, presque rectangulaire, les femelles sont légèrement plus étroites et ovales, la queue du mâle est plus longue et sa base est plus large que celle des femelles. L’angle des plaques anales chez le mâle forme un angle ouvert supérieur à 90 °, chez les femelles l’angle est presque rectangulaire à 90 ° et les plaques sont plus allongées.

Soins en captivité

C’est une espèce relativement facile à maintenir en captivité. Il est conseillé d’élever la tortue malacocherus tornieri en un petit groupe pour encourager la formation d’un noyau reproducteur. Un groupe peut comprendre 2 mâles et 3 à 4 femelles. Cela formera une hiérarchie dans laquelle seul le mâle dominant s’accouplera avec les femelles. De plus, la présence de 2 mâles stimulera le mâle dominant à se reproduire.

Le terrarium doit être de type désertique et les dimensions minimales pour un mâle et une femelle sont de 120 x 70 cm. L’humidité ne doit pas dépasser 60-70%. En tant que substrat, du sable mélangé avec du foin sec peut être utilisé. La nourriture doit être placée dans un récipient pour éviter l’ingestion de sable. Pour l’éclairage, une ou plusieurs lampes émettant des UVB seront nécessaires. Le point chaud devrait avoir une température de 32-33 degrés. Dans le reste du terrarium, la température doit être comprise entre 24 et 26 degrés. Il est bon pour ces animaux d’abaisser progressivement la température de la nuit à 18-20 degrés.

Le récipient contenant l’eau peut être mis dans le terrarium une fois par semaine, pour permettre aux spécimens de se baigner et d’encourager leurs activités métaboliques. Il sera également apprécié par les animaux d’avoir un tas formé par des pierres plates, afin de se cacher entre les fentes et de pouvoir grimper pour se réchauffer. La tortue malacocherus tornieri peut être gardée à l’extérieur durant les mois d’été, en faisant attention aux jours pluvieux.

Alimentation

Les habitudes alimentaires sont strictement herbivores. Elle sera nourrie de plantes et de légumes sauvages. Les plus recommandés sont: pissenlit, chicorée, luzerne, trèfle, laitue, escarole, choux chinois, endive et un peu de carotte. Vous ne devriez pas abuser des choux et des épinards, car ils ont trop d’acide oxalique. Il est également déconseillé de leur donner des légumes juteux, comme la tomate ou le concombre. Le cactus opuntia peut faire partie de son alimentation, car il contient beaucoup de fibres.

Il est recommandé de compléter son alimentation avec du calcium de temps en temps.

Reproduction

Le cortège stipule que le mâle dominant, après avoir soumis les autres mâles, force les femelles à s’accoupler. Il est à noter qu’en présence du mâle dominant, aucun autre mâle n’essaiera de s’accoupler avec les femelles. La femelle pond un seul œuf, très rarement 2, d’une manière très allongée. La femelle par an peut mettre 3-4 fois. La période d’incubation est longue. Elle dure de 4 à 5 mois avec une température de 30º. Dans certains cas cela peut aller jusqu’à 8 mois.

Commentaires fermés.